Luce eterna

Fictions originales Add comments

Titre : «Luce eterna»
Auteur : Lilou0803
Genre : général
Fandom : fiction originale

Personnage : Elle
Défi : « Au féminin » de Méli-Mélo
Rating : G

Luce Eterna

Un rayon de soleil se faufile dans l’interstice des volets juste tirés. Dans l’or de cette coulée de miel, tournent et virevoltent les minuscules grains de poussière, invisibles à l’œil nu, qui dansent dans l’air tels d’infatigables farfadets. Allongée sur le lit, elle ne dort pas. Elle a eu beau essayer de faire comprendre à maman qu’elle est maintenant trop grande pour la sieste, les yeux et la bouche ont été fermés à clé par des baisers, et l’obscurité de la chambre s’est refermée sur elle. Obscurité artificielle de mi-journée, très vite déchirée par ce rai de lumière dorée dans lequel dansent les minuscules lutins que les adultes s’obstinent à appeler grains de poussière. Dehors, le chant des grillons et des cigales accentue encore la sérénité de cet après-midi d’été. Les paupières de la petite fille s’alourdissent, peut-être, après tout, que maman avait raison, une douce torpeur l’envahit et ses yeux se ferment tout doucement.

Lorsqu’elle ouvre les yeux, son regard plonge dans le rayon de lumière dorée qui filtre à travers les volets imparfaitement fermés. Les minuscules grains de poussière continuent de virevolter dans la coulée de soleil, comme autrefois. Comme autrefois, elle entend le chant des cigales et des grillons à l’extérieur, aujourd’hui mêlé au souffle de l’homme qui dort à ses côtés, allongé sur le ventre, un bras posé en travers de son corps, comme pour affirmer encore sa possession à travers son sommeil. Elle sourit au souvenir des heures qui viennent de s’écouler, il a l’air si vulnérable ainsi abandonné aux bras de Morphée. Il ne saura pas que c’est elle qui l’a voulu, elle qui a choisi ce moment, s’imaginant en conquérant, vainqueur de sa virginité. Avec un clin d’œil aux lutins qui continuent leur danse sans fin, elle pose une main légère sur son ventre. Au souvenir de la vague brûlante qui a très vite submergé la douleur éphémère, son désir se ranime et elle se love contre son compagnon, pour le plus délicieux des réveils.

Elle est tellement fatiguée, vidée de toute force, ses yeux se ferment malgré elle, elle ne voit même plus les farfadets qui tourbillonnent toujours dans un rayon de lumière blanche. La lune a remplacé le soleil, les lutins de la nuit ont remplacé ceux du jour. La souffrance sans nom a laissé la place à cet épuisement mortel dont elle ne sait pas si elle pourra jamais se relever. Ses paupières se baissent doucement, le chant des grillons et des cigales s’est tu, mais dans le silence de la nuit un autre bruit s’élève maintenant. Le vagissement du bébé chasse instantanément sa lassitude, elle allume la lampe et la lumière jaillit, engloutissant le rayon de lune et les petits génies de l’obscurité, elle se penche sur le berceau placé à côté de son lit, et son front rejoint celui de l’homme qui vient de se lever du divan placé dans un coin de la chambre, pour répondre avec elle à l’appel du petit être qui s’éveille à la vie.

La lune à glissé un doigt d’argent à travers les rideaux. Étendue sur son lit, elle ne dort pas, depuis trop longtemps elle a perdu le sommeil. Son regard se perd dans le rayon argenté au cœur duquel tourbillonnent toujours les lutins de son enfance. Un insecte nocturne fait vibrer la nuit de sa stridence monotone. Elle se dit que bientôt, elle ira rejoindre l’immense harmonie de la nature, peut-être espère t-elle aussi y retrouver, quelque part, celui qui est parti avant elle, et danser encore une fois avec lui, dans un rayon de lumière. Ses paupières s’alourdissent, l’abîme du sommeil l’appelle enfin, ses yeux se ferment doucement et un sourire vient naître sur ses lèvres. Le silence s’est installé dans la chambre avec les premières lueurs de l’aube. Dans la lumière qui perce à travers les planches disjointes des volets, les grains de poussière continuent inlassablement leur ronde éternelle.

FIN

Print This Post

Mots-clefs :


Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.

Designed by NattyWP Wordpress Themes.
Images by desEXign.