I’ll like mondays now

House md Add comments

Titre : “I’ll like mondays now”
Auteur : Lilou
Bêta : Moi
Disclaimers : Fiction inspirée par les personnages de la série télévisée « House md »
Genre : Smile – Friendship House/Cuddy
Classification : G
Résumé : “Arrêtez de faire l’idiot et dites-moi ce que je fais ici ! ”
N/A : Fic écrite pour le 1er challenge de hmd frenchfics
Item : 20 expressions :
#41: »être rond comme une queue de pie »

Publiée le 06-01-09 

***

Sa tête s’agite sur l’oreiller. L’estomac barbouillé et les tempes battantes, elle a l’impression que son crâne abrite un circuit automobile un jour de grand prix. Elle porte la main à son front avec un léger gémissement, et ses doigts se posent sur un tissu mouillé. Avec difficulté, elle arrive à entrouvrir précautionneusement les paupières, et les referme aussitôt, avec la sensation très réaliste d’être sur un manège lancé à pleine vitesse.

Une main se pose sur son épaule, et la serviette est remplacée par une autre, à la fraîcheur bienfaisante.

- Mmmmm !

- Ne bougez pas.

Au son de cette voix, elle ouvre vraiment les yeux cette fois.

- House !

Elle essaye de se redresser, mais retombe sur le lit avec un gémissement.

- Ohhh ! Je crois que je vais…

- Ah non ! Pas dans mon lit ! Tenez, voila une bassine !

En grommelant, il lui soutient le front, et l’aide à se recoucher lorsqu’elle a terminé, allant jusqu’à lui bassiner le visage avec la serviette mouillée, avant d’emporter la cuvette en plastique dans la salle de bains.

Lorsqu’il revient, il lui tend un verre d’eau dans lequel deux comprimés effervescents finissent de fondre.

- Buvez ça !

Elle lui obéit machinalement. Elle n’a pas l’énergie de demander des explications maintenant. Sa tête est prête à exploser, le lit est dangereusement instable et les murs se gondolent bizarrement. Elle ferme les yeux et replonge instantanément dans une torpeur nauséeuse.

Lorsqu’elle se réveille, l’étau autour de sa tête s’est un peu desserré et les murs ont cessé de s’agiter. Elle se risque à jeter un coup d’œil autour d’elle. Elle à un sursaut lorsqu’elle constate qu’elle est chez House, dans la chambre de House, couchée dans le lit de House ! Une rapide vérification, elle n’est vêtue que de ses sous-vêtements et de son chemisier.

Des bruits de vaisselle et une odeur de café fraîchement fait lui proviennent de la cuisine.

Il passe la tête par la porte :

- Ma’âme est ‘éveillée ? Si ma’âme veut bien attend’e un moment, je vais appo’ter du café à ma’âme !

- House !

- Oui ?

- Arrêtez de faire l’idiot et dites-moi ce que je fais ici ! …Et qui m’a déshabillée ?

- Non, sans blague ! vous ne vous rappelez pas ? Remarquez, ça ne m’étonne pas tellement, vous étiez ronde comme une queue de pie ! Et je n’allais quand même pas vous laisser vous étouffer dans votre jupe-corset ! Vous savez, j’ai déjà vu des femmes à demi nues…

- Ne me dites pas qu’on a passé la nuit ensemble !

Il la regarde avec cet irritant petit sourire ironique :

- Si c’était le cas, vous vous en souviendriez ! …Mais j’ai pas l’habitude de coucher avec les ivrognes que je ramène à la maison, demandez à Wilson si vous ne me croyez pas.

Il lui tend la main pour l’aider à se lever. Une gifle magistrale le fait vaciller.

- Non mais ça va pas, qu’est ce qui vous prend ?

- Ca, c’est pour le poisson rouge !

- Ah ! Je vois que la mémoire est en train de revenir.

Cette nuit là :

La sonnerie insistante du téléphone a fini par le réveiller. Le réveil indique minuit et demi. Pour une fois qu’il avait réussi à s’endormir avant l’aube, ça a intérêt à ne pas être une plaisanterie ! Un coup d’œil à l’écran du portable finit d’éclaircir ses idées : Cuddy ! A cette heure ! Mais c’est une voix inconnue qui répond à son « Allo ! » un peu inquiet.

- Monsieur House, il faudrait que vous veniez chercher votre amie au Mario’s Bar, elle n’est pas en état de prendre le volant.

Cuddy, dans un bar ! Seule et ivre ! C’est le monde à l’envers !

Le barman lui a expliqué : elle était avec un homme, ils se sont disputés et il est parti. Après le troisième bourbon, il lui a confisqué ses clés de voiture, et a appelé de son portable le nom qu’elle lui a indiqué. Fin de l’histoire.

Il s’est assis à côté d’elle. Elle lui a à peine jeté un regard, et a reposé les yeux sur son verre.

- Harry ?

- Z’est un salaud !

- Je vous avais prévenue, sa tête ne me revenait pas !

- Z’est à cause de vous !

- De moi ! Ca alors, c’est un comble, je ne vous ai même pas harcelée pour celui-là, j’étais sûr qu’il ne ferait pas long feu !

Elle a éclaté en sanglots.

-Mais qu’est ce que j’ai fait au bon Dieu, moi ! Quand c’est pas vous qui les faites fuir avec vos conneries, c’est moi qui n’arrive pas à les supporter !

Voir pleurer Cuddy est une des rares choses qui réussissent à le déstabiliser.

- Vous savez bien que c’est parce que vous en voulez secrètement à mon corps de rêve et à mon caractère angélique !… Bon sang, Cuddy, si vous avez besoin de compagnie en attendant que je cède à vos avances, achetez un poisson rouge, il ne risquera pas de s’en aller !

Elle lui a jeté le contenu de son verre à la figure.

- N’empêche que ça fait deux fois que vous me molestez aujourd’hui, je me demande si je ne vais pas porter plainte pour maltraitance par personne ayant autorité !

- House ! Je… je suis désolée, vous avez pris soin de moi, et…

- Ca va ! Et puis comme ça, j’aurai un moyen supplémentaire de pression sur vous pour éviter les consultations !
Bon, on le boit, ce café, sinon vous allez être en retard au boulot. Vous avez besoin d’une douche, et il faut encore passer reprendre votre voiture, vous ne voudriez pas que vos employés vous voient arriver à l’hôpital en moto avec moi, non ?

Ils ont récupéré ses clés. Lorsqu’il la laisse à côté de sa voiture, elle se retourne brusquement juste avant qu’il ne redémarre, et soulevant la visière de son casque dépose un baiser rapide sur ses lèvres, avant de s’installer au volant.

Des klaxons insistants derrière lui le font soudain sursauter. Il démarre avec un léger sourire.

- Dr House, vous êtes en retard !…

Un lundi comme les autres… Ou presque.

FIN

Print This Post

Mots-clefs :


Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.

Designed by NattyWP Wordpress Themes.
Images by desEXign.