Délivrance

Third star Add comments

Titre : Délivrance (drabble)
Auteur :
Lilou0803
Genre :
frienship – drama
Fandom :
Third Star
Personnages :
James – Davy – OC
Rating :
R
Disclaimer : Third Star ne m’appartient pas, et je ne remercierai jamais assez Hattie Dalton et Vaughan Sivell, ainsi que tous les merveilleux acteurs de ce film, Benedict Cumberbatch en tête,  pour avoir mis au monde cette merveille.

Délivrance

Je flotte, en apesanteur. Je suis bien. Parfois, des sons lointains, amortis par le liquide qui m’entoure réussissent à se frayer un chemin jusqu’à moi, mais la plupart du temps, c’est le silence. Et l’obscurité. Un cocon de pur bien-être, un havre de sécurité. Je ne sais pas depuis combien de temps je suis là, parfois il me semble que c’est une éternité, et puis, quelle importance ?

Il se passe quelque chose. Qu’est ce qu’il se passe ? Qu’est ce qu’il m’arrive ? J’ai mal… C’est comme un immense   bouleversement du monde qui m’entoure. Je suis projeté dans un couloir étroit, tellement étroit… Et puis, je vois la lumière, et je me sens attiré vers elle, irrésistiblement, comme si mon univers qui semblait si stable, si immuable, il y a encore quelques instants, me rejetait tout à coup. Et soudain, la douleur explose dans mes poumons, c’est comme une brûlure, une déchirure… Je me sens mourir. J’étouffe! Je cherche mon souffle… et soudain je respire, une fois, deux fois… Il fait si froid… Je crie, un concert de bruits insupportables résonne dans mes oreilles. Alors c’est ça la vie ? Je pleure, où est passé mon cocon, pourquoi m’a-t-on arraché à mon univers  si rassurant ?

J’essaye de retenir mon souffle, c’est une lutte entre ma volonté et mon instinct de survie, mais c’est la partie bêtement mécanique qui finit par avoir le dessus, ma bouche s’est ouverte pour aspirer une grande goulée d’air, et l’eau salée se précipite dans ma gorge et dans mon nez. La douleur explose dans mes poumons, c’est comme une brûlure, une déchirure… Je me sens mourir. J’étouffe ! Je cherche mon souffle, mais l’air a disparu. J’ai froid, j’ai tellement froid, je regarde le ciel, si lointain, juste un reflet bleuté à la surface de l’immensité liquide qui m’entoure. Je sens la panique m’envahir, je crie, un long cri silencieux, un chapelet de bulles s’échappe de ma bouche, un bourdonnement sourd emplit mes oreilles.  J’ai mal, j’étouffe, je me débats. Je veux rester, mais mon corps se rebelle et lutte pour échapper à ma volonté, je n’en peux plus, je vais remonter !  Au-secours, Miles, tu as promis !

Soudain il est là, ses mains attrapent ma chemise, il me retient, il pleure, je le vois – peut-on pleurer sous l’eau ? – Il souffre avec moi, il souffre de retenir son souffle, il souffre de ma souffrance et de mon agonie, il souffre de m’aider à faire cela, mais il ne faiblit pas, je tends mes bras vers lui et j’essaye de mettre dans mes yeux tout l’amour et toute la gratitude que j’ai pour lui, pour eux tous. Le cadeau le plus précieux n’est pas celui qui a le plus de valeur, mais celui qui nous coute le plus à faire, et ils m’ont offert le plus beau de tous.

Et puis la douleur disparait, et c’est comme une délivrance… l’impression d’un retour à quelque chose que j’aurais déjà  vécu,  il y a longtemps, je n’ai plus envie de lutter, je m’abandonne aux bras rassurants de l’océan qui m’entoure, c’est… comme un retour à l’élément primordial, aux sources de la vie, aux sources de la mort.

Je flotte, en apesanteur, je suis bien, je n’ai  plus froid, je n’ai plus peur. Je peux voir la lumière derrière la silhouette de Miles qui s’éloigne lentement de moi dans un halo qui le rend irréel. Le silence autour de moi est tellement apaisant. Et l’obscurité, qui s’étend peu à peu. Un cocon de pur bien-être, un havre de sécurité. Je ne sais pas depuis combien de temps je suis là, parfois il me semble que c’est une éternité, et puis, quelle importance ?

FIN

Print This Post




2 Responses to “Délivrance”

  1. Emma Says:

    Bonjour,

    Je découvre votre site par hasard et je suis bluffée. Après avoir lu des pages de fanfictions toutes plus mauvaises les unes que les autres à quelques exceptions près, je découvre vos écrits et c’est juste brillant. Après avoir vu Third Star et en avoir reçu le même choc que la plupart des gens, je retrouve dans ces textes une réelle fidélité au film et au script. Pouvoir prolonger ce petit bijou en lisant ces textes est un pur bonheur. Merci.

  2. Lilou Says:

    Un immense merci pour cette flatteuse appréciation !
    Je suis réellement très touchée ! :)

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.

Designed by NattyWP Wordpress Themes.
Images by desEXign.