Peine de vie-3

House md Add comments

Titre : « Peine de vie » – Chapitre 3
Auteur : Lilou
Disclaimers : Fiction inspirée par les personnages de la série télévisée « House md »
Genre : friendship House/Wilson
Classification : PG-13
Avertissement : Allusion à l’alcool et à la drogue
Résumé : « Y’a pas de bonne solution! »

Publiée le 12-02-09 

***

CHAPITRE 3

Compassion

L’inquiétude de Wilson avait atteint son apogée le jour où il avait trouvé son ami recroquevillé et gémissant de douleur sur le canapé. La bouteille de whisky sur la table basse était vide, tout comme la boite d’antalgiques. Des traces de poudre blanche et quelques autres objets, avaient fini de lui donner la chair de poule. Cela confirmait ce qu’il soupçonnait depuis quelques temps déjà : les médicaments ne parvenaient plus à le soulager. Il allait falloir passer à la vitesse supérieure. Cuddy avait repoussé au maximum le moment de lui prescrire des opiacés, mais maintenant, il n’était plus possible de faire autrement, sous peine de le perdre à jamais. House avait franchi la limite. Et lui, ne supporterait pas plus longtemps de voir son ami se détruire ainsi à petit feu.

Mais il allait devoir agir seul. Personne ne devait se douter à quel point le brillant Grégory House en était arrivé. Il s’était précipité hors de l’appartement, remerciant pour une fois le ciel que House ne prenne même plus la peine de fermer sa porte à clé. Lorsqu’il était revenu, un peu plus tard, les bras chargés de paquets, House n’avait pas bougé. Il s’était enfin assoupi, mais même alors, la crispation de tout son corps témoignait de la douleur qu’il continuait à endurer.

Wilson était resté un long moment à le regarder avant de commencer à mettre un peu d’ordre dans le salon. Une vague de compassion l’avait envahi lorsqu’il avait réalisé à quel point son ami avait changé. Son corps de sportif accompli était devenu presque squelettique. Des rides de douleur marquaient maintenant les coins de ses yeux et de sa bouche et des fils blancs apparaissaient sur ses tempes. La vie de reclus qu’il s’imposait depuis plusieurs mois, la sous-alimentation et ses divers excès avaient rendu son teint blafard. Le jeune homme avait senti la culpabilité l’envahir. Bien sûr, il était passé voir régulièrement s’il allait bien, mais il devait reconnaître qu’il ne s’était jamais vraiment inquiété de savoir comment il se débrouillait vraiment. House ne se livrait pas, et il était depuis longtemps passé maître dans l’art de dissimuler ses tourments aux yeux du monde extérieur. Il s’était contenté de ses réponses laconiques, préoccupé qu’il était par une vie privée assez chaotique à ce moment-là.

Un gémissement l’avait fait accourir au salon alors qu’il était en train de faire la vaisselle dans la cuisine. Il avait sorti une boîte orange d’un sac en papier et avait tendu à son ami un comprimé blanc et un verre d’eau. Ne semblant même pas s’étonner de sa présence dans l’appartement, House  avait haussé les sourcils :

- Vicodin? Cuddy à changé d’avis?

- J’ai pas vu Cuddy. Pas plus d’un comprimé par prise, OK? Et de préférence avec de l’eau, pas du whisky… Et… Evite le “talc” à l’avenir… C’est pas la bonne solution.

- Y’a pas de bonne solution.

- Je sais… Mais il y en a peut-être de moins mauvaises que d’autres! …Au fait, j’ai quelques problèmes de toiture chez moi. Tu veux bien m’héberger pendant quelques jours?

- J’ai le choix?

- Non!

Wilson était allé ouvrir les rideaux et les fenêtres, provoquant une grimace de faux martyr chez son ami. Le pacte était conclu.

A partir de ce moment là, il avait pris en charge la seconde “rééducation” de House. Celle qui lui permettrait de reprendre goût à la vie et de réintégrer le monde des humains.

TBC

Print This Post

Mots-clefs :


Comments are closed.

Designed by NattyWP Wordpress Themes.
Images by desEXign.